Le Dahu mange des crêpes : chandeleur is coming !

D’où nous vient la chandeleur ?

Comme chacun le sait, tous les ans, on fête la chandeleur le 2 février. C’est une fête d’origine païenne. D’après la coutume, les paysans faisaient de grandes marches à travers les champs afin de purifier la terre avant de semer.

Mais diantre pourquoi des crêpes ?

En fait, la tradition voulait que l’on fasse des crêpes avec la farine de l’année précédente, symbole de prospérité pour l’année à venir. Très superstitieux ces paysans !

Tout le monde connait la coutume des crêpes pour la chandeleur. Mais connaissez-vous celle de la pièce d’or ?

« Les paysans faisaient sauter la première crêpe avec la main droite tout en tenant une pièce d’or dans la main gauche. Ensuite, la pièce d’or était enroulée dans la crêpe avant d’être portée en procession par toute la famille jusque dans la chambre où on la déposait en haut de l’armoire jusqu’à l’année suivante. On récupérait alors les débris de la crêpe de l’an passé pour donner la pièce d’or au premier pauvre venu. »

Si cette coutume était respectée, la famille était assurée de ne pas manquer d’argent au cours de l’année !

Et parce que le Dahu est un gros gourmand, il vous livre sa meilleure recette de crêpes :

Pour une douzaine de crêpes :

– 3 œufs

– 250g de farine

– une pincée de sel

– 50 cl de lait

– 3 cuillères à soupe de sucre

– 2 cuillères à soupe d'huile

– une noisette de beurre pour la cuisson

Préparation :

1) Dans un robot mettez les œufs, l’huile, le sucre et le lait puis mixez pour obtenir une préparation lisse. Ajoutez la farine et le sel puis fouettez.

2) Couvrez et laissez reposer au moins 1 heure (idéalement une nuit) au frigo.

3) Les cuire au fur et à mesure.

Pour bien les réussir mélangez bien vôtre pâte entre chaque crêpe avant de versez une louche dans la poêle beurrée. On peut parfumer la pâte de vanille, de fleur d’oranger ou arôme d’orange, au gré de nos envies.

PS : il se murmure que celui qui sait manier la poêle comme jaja, qui ne laisse pas tomber par terre sa crêpe, aura du bonheur jusqu’à la chandeleur prochaine, parole de Dahu !

Paul Genouville

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ceci est un contenu sponsorisé.
Pour afficher votre propre contenu, contactez-nous ici : www.ledahu.net/dahu/contact/