Faire un repas sans œuf ni farine

Faire ses courses et cuisiner de délicieux repas à la fois variés et équilibrés n’est pas une mince affaire en quarantaine. Certains ingrédients peuvent être difficiles à trouver, comme les œufs ou la farine, qui disparaissent aussi rapidement de votre placard que des rayons de supermarchés. Aujourd’hui nous vous proposons des idées pour cuisiner sans ces ingrédients[1] et garder la bonne humeur à votre table.

Avant de cuisiner et après être rentré des courses, pensez à vous laver les mains !

L’entrée :

Il est difficile de faire une entrée sans produit frais. Si vous avez pu vous procurer des légumes, vous pouvez opter pour les classiques salades de légumes (tomates, concombres, mais aussi pommes de terre) ou carottes[2] et choux râpés. Viennent ensuite les salades composées. Vous pouvez utiliser comme base de la salade, mais aussi quinoa ou riz. Rajoutez la viande froide de vos restes (rôtis, blancs de poulet …). Accompagnez de chips maison (pommes de terre fines cuites à l’huile de tournesol[3], poivre dans une poêle) et servez !

Le Plat :

Essayez de cuisiner des plats dont les restes peuvent vous servir pour d’autres repas. Une viande cuite au four est un bon moyen de faire deux repas en un. Avec un poulet et des pommes de terre, faites un bouillon (carcasse, carottes, poireaux, sel, poivre et eau dans une cocotte sur feu doux) : à utiliser pour son risotto ! Un rôti de porc se conserve longtemps au frigo et peut servir pour des salades, un hachis parmentier ou dans un riz cantonais. Les carottes, quant à elles, servies avec le rôti, iront parfaitement avec votre risotto.

Parlons étudiant, parlons riz et pâtes. Le risotto est un plat qui accueillera vos restes de légumes et fonds de vin blanc. La clé du succès est de la crème fraiche et du parmesan[4] de la meilleure qualité possible. Le plat peut être parfumé à presque tous les goûts : mention spéciale au safran[5], au duo poulet / champignons, aux courgettes / pommes de terre / curry ou au piment d’Espelette / crevettes. Du côté des pâtes, toutes les viandes iront merveilleusement bien, cuites en sauce. Nous vous conseillons les pâtes à la pancetta, simples et faciles à faire : faites griller de la pancetta avec de l’échalotte et de l’huile d’olive, rajoutez de la sauce tomate et n’oubliez pas de sucrer / saler / pimenter avant de servir avec des pâtes fraîches. Vous pouvez même tenter d’audacieux mélanges sucré/salé : le miel va à la perfection avec la sauce soja tandis que les pommes s’associent facilement aux salades de pâtes.

Il y a une règle d’or à ne jamais oublier pour tous vos plats : les ingrédients les plus simples et que l’on retrouve partout, tels que l’huile d’olive, le parmesan, la crème fraiche ou les épices doivent être de la meilleure qualité possible ! C’est ici que se fait la différence entre un plat normal et un plat exceptionnel.

Le Dessert :

C’est au dessert que le manque de farine et d’œufs se fait le plus cruellement ressentir. Exit les gâteaux, cookies, gaufres ou crêpes au goûter. Achetez des fruits congelés et faites votre confiture maison pour remplir vos bocaux vides. Vous pourrez la déguster tout au long de la journée. Pour vos desserts, les verrines sont des recettes faciles à imaginer et à customiser soi-même : partez d’un petit suisse et rajoutez de la confiture, du miel, des fruits ou différentes noix[6]. Vous pouvez aussi décider de faire des mousses au chocolat[7] avec du lait ou de la crème fraiche et des pistaches. Enfin, les inévitables et rafraichissantes salades de fruit sont idéales si vous arrivez à vous procurer une variété de produits à proximité de chez vous. N’hésitez pas à mélanger verrines et salades de fruit, yaourts et mousses au chocolat.

Où faire ses courses ?

N’oubliez surtout pas : la priorité du confinement est de ne pas prendre de risques, alors faites vos courses le plus près de chez vous. Acheter des produits congelés permet de tenir longtemps ; vous trouverez des produits frais dans des drives fermiers comme « La Ruche qui dit Oui » par exemple. N’hésitez pas à soutenir les agriculteurs et commerces locaux qui adaptent leurs moyens de distribution à la situation.


[1] Ce guide n’est pas une liste de produits par lesquels remplacer la farine ou les œufs.

[2] Utilisez du jus d’orange pour relever le goût.

[3] Vous pouvez remplacer l’huile par la graisse de canard d’un magret par exemple.

[4] Allez le chercher à la Fromagerie des Alpages, Rue de Strasbourg.

[5] A rajouter à la dernière seconde pour éviter que le goût ne disparaisse dans la cuisson

[6] Torréfiez au four vos pistaches ou faites cuire des pécans au caramel et piment vous-même.

[7] Oui, sans œufs c’est possible !!

Partager l'article

Laisser un commentaire

Ceci est un contenu sponsorisé.
Pour afficher votre propre contenu, contactez-nous ici : www.ledahu.net/dahu/contact/