L’impact de la Covid-19 sur le tourisme en Isère

« Envisager l’avenir malgré l’incertitude » : c’est ce à quoi les acteurs du tourisme du monde entier sont confrontés chaque jour en dépit de la crise sanitaire que nous traversons actuellement.

Alors que de nombreux événements d’ordre culturels, touristiques et sportifs sont annulés au fur-et-à mesure des jours, que les hôtels et restaurants doivent rester fermés jusqu’à nouvel ordre, c’est les stations de ski qui subissent le même sort. À quelques semaines du coup d’envoi de la saison 2021, les stations de ski ont appris qu’elles aussi seront malheureusement maintenues fermées. Effectivement, suite à la dernière annonce gouvernementale impliquant la fermeture des remontées mécaniques en France, l’attractivité touristique a largement été revue à la baisse, et l’impact économique demeure non-négligeable. Nous allons étudier cet impact non-négligeable sur le département de l’Isère.

Depuis 2018, l’Isère est dotée d’un nouvel outil de suivi et d’analyse des performances économiques des acteurs du tourisme. Ce même outil a enregistré des pertes considérables depuis le commencement de la crise sanitaire :

  • L’outil enregistre des pertes touristiques à hauteur de 380 millions d’euros suite au premier confinement.
  • Mais aussi un manque à gagner de 250 millions d’euros durant le deuxième confinement des vacances de Noël.

De plus, 11 000 postes en lien avec le tourisme ont été supprimés au premier semestre en Isère. Autant de conséquences remarquables que de mesures malheureusement devenues nécessaires pour éviter le développement de l’épidémie. C’est ainsi que sur la période de crise sanitaire, la région de l’Isère a enregistré une perte de 1,8 million de nuitées touristiques nationales (d’origine française) correspondant à une baisse de 12%. Et enregistré une perte de près de 4 millions de nuitées étrangères : -40%.

Donc l’Isère estime plus largement ses pertes à près de 750 millions d’euros dans le secteur du tourisme en 2020. Un nombre qui ne laisse malheureusement personne indifférent !

Pour compenser ses pertes? Le tourisme de demain?

La région d’Isère se retrouve alors face à un tourisme confronté à des mutations profondes, un tourisme totalement différent qui doit se réinventer.

Pour compenser les pertes dans le secteur touristique en Isère, liés à la crise sanitaire, la montagne se réinvente ! On constate un essor immanquable des raquettes, un attrait particulier pour la luge et le ski de randonnée.

L’impact de la pandémie sur les stations de ski laisse le secteur de la montagne en plein désarroi. La haute saison représentant généralement près de 50% du chiffre d’affaires des commerces montagnards. Un réel coup dur pour les professionnels de la montagne qui ont pourtant démontrer leur responsabilité à encadrer le tourisme dans des conditions sanitaires strictes et stables. Ils ont également démontré que lors de la première saison de ski, aucun cluster n’a été enregistré en station de sport d’hiver.

Le département de l’Isère a rejoint le Fond Région Unie pour pouvoir soutenir le tourisme en Isère à hauteur de 5 millions d’euros. On se retrouve donc à faire face à de graves conséquences économiques et sociales en Isère pour le secteur touristique. Mais les acteurs du tourisme sont prêts à se réinventer et mise désormais sur de nouveaux leviers majeurs.

Ces acteurs du tourisme pensent également au futur et à s’en sortir le plus rapidement possible. C’est pourquoi Isère Tourisme se tiens prête ! Elle travaille sur le lancement d’une campagne de communication courte et massive une fois la crise sanitaire passée.

De plus le gouvernement est largement sollicité par ces acteurs, et nombreuses sont les mesures attendues. Au menu :

  • La demande d’un report des charges annoncés sur six mois pour l’ensemble des acteurs économiques.
  • Retarder voire annuler les loyers des résidences touristiques.

Les acteurs du tourisme en Isère souhaitent s’en sortir et être soutenus. Alors n’hésitez plus, et allez faire un tour dans les montagnes alentours !

Partager l'article

Laisser un commentaire

Ceci est un contenu sponsorisé.
Pour afficher votre propre contenu, contactez-nous ici : www.ledahu.net/dahu/contact/