Une trop grande soif de culture : venez faire une pause-pipi à Grenoble

Parce qu’uriner dans la fontaine place Grenette ou dans un coin de la Rue Rousseau avant d’entrer au Vertigo c’est so 2016 (et illégal), le Dahu t’indique des alternatives. Tu les as surement aperçu cours Jean Jaurès, place Verdun ou encore Quai de France… Mais d’où viennent ces urinoirs publics à l’air libre ? On en compte 10 en tout à Grenoble : 3 cours Jean-Jaurès, 2 cours Gambetta et 5 autres dispersées dans la ville et près des quais.

 

  • Un peu d’histoire

Ces pissotières s’appellent en réalité « colonnes vespasiennes », le nom est emprunté à l’empereur romain Vespasien qui a régné de 69 à 79. Il avait mis en place un impôt pour collecter les urines en rendant l’usage de ces latrines publics obligatoires à Rome. Elles sont arrivées à Grenoble en 1834, le préfet de la Seine, Rambuteau a popularisé leur usage en France. Depuis, ces vespasiennes font officiellement parties du patrimoine Grenoblois et à l’occasion des travaux pour mettre en place la ligne de tram E, elles ont été démontées et remontées pierre par pierre pour ne pas les endommager.

Assez d’histoire, passons à quelque chose qui nous tient plus à cœur : la bière ! La tournée des bars c’est ringard, c’est beauf et ça donne envie de faire pipi, alors pourquoi ne pas anticiper la chose et faire directement le tour des vespasiennes ? Puis, la fin justifie les moyens, pour cette balade culturelle il te faudra un bon stock d’urine et par conséquent un bon stock de bières. Tu pourras donc demander à ne plus être considéré comme « quelqu’un qui a un problème avec l’alcool » mais comme « quelqu’un qui a une grande soif de culture ». Et ne dit-on pas « qu’un pipi sous le ciel étoilé c’est la promesse d’un lendemain meilleur ? » Verlaine, Tetel.

A toi l’adepte des platanes, buissons, espace entre deux voitures, il est temps de passer un cap. Se servir d’une vespasienne c’est se lancer dans une aventure. Elles sont construites en ciment naturel grenoblois, qui a l’incroyable capacité de résister aux « attaques acides » de l’urine, ça leur donne un petit côté « Assassin’s Creed ».

vespasienne                     vespasienne

Honnêtement ? On ne dirait pas le passage pour un tombeau secret ? De plus, la différence entre les 37° de l’urine qui sort et les -3° de la température extérieure crée un nuage de fumée autour de la trajectoire ce qui rajoutera encore plus de visuel au côté mystérieux.

 

  • Tu ne trouves toujours pas d’avantage particulier à l’utilisation des vespasiennes ? Entrons dans le concret

On est mercredi soir, tu as beaucoup trop bu hier et tu boiras probablement beaucoup trop le lendemain, t’es fatigué mais tu n’as pas envie de rester seul dans ton appart où tu n’as pas fait la vaisselle depuis ta pendaison de crémaillère en Septembre. Tu décides de te rendre 2 Rue Lakanal pour déguster une pinte de Triple au Subway avec les plus courageux de tes amis, après 43 cl ingurgités l’envie d’uriner te prend. Problème : il n’y a qu’un seul WC mixte qui est occupé depuis déjà 14 minutes par le bon vieux Robert (qui a d’ailleurs dû s’endormir dedans). HEUREUSEMENT, à seulement 30m du bar se trouve une colonne vespasienne. Tu peux même chanter un peu de Jacques Brel qui avait anticipé les soirées grenobloises déjà en 1964. « Et quand ils ont bien bu, se plantent le nez au ciel, se mouchent dans les étoiles et ils pissent comme je pleure »

 

  • Toujours pas convaincus ? Laissez-moi aller plus loin.

Je m’adresse maintenant à toi, oui toi le sudiste de Grenoble qui te plaint chaque jour de ne pas avoir vu le ciel depuis des semaines. La mer te manque ? Eh bien, la vespasienne est quand même le seul endroit où tu peux venir te détendre tranquillement les pieds dans l’eau, puis c’est toujours moins sale que la mer Méditerranée et ne vous méprenez pas : je n’ai rien contre les sudistes, j’adore JUL et la criminalité.

Pour les gens du Nord…ben il fera froid et ça sentira l’urine, ça ne peut que vous rappeler votre Terre natale. Et ne vous méprenez pas, je n’ai rien contre les nordistes, j’adore Pierre Bachelet et le tunning.

Pour les âmes les plus musicales et poétiques d’entre vous, Boris Vian a déclaré qu’il avait trouvé que la ville de Grenoble n’avait d’intérêt que pour ses urinoirs publics.

 

En résumé, les vespasiennes te permettront d’éviter un temps de queue interminable pour accéder aux toilettes du bar, mais en parlant de queue…il fait très froid, on risquerait de ne pas être très fier de la sienne. Et ne sois pas égoïste et pense à des personnes comme Fabien Barthez, qui aurait bien aimé avoir des vespasiennes pas très loin en quart de finale de coupe d’Europe.

Barthez

Tu ne trouveras effectivement pas de lavabo pour te laver les mains mais bon…l’urine est stérile, un petit tube de savon 4 ml et le tour est joué.

Tu es maintenant convaincu, voici un plan des vespasiennes de Grenoble :

Plan vespasiennes

C’est approximatif d’accord, mais mes compétences informatiques s’arrêtent à Paint.

Pisse & Love

Eytan Tetelbom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ceci est un contenu sponsorisé.
Pour afficher votre propre contenu, contactez-nous ici : www.ledahu.net/dahu/contact/