Les terrains sportifs en libre accès à Grenoble

Les beaux jours reviennent, et avec eux l’envie de faire du sport en plein air. Mais la pratique sportive n’est pas toujours économique, et une envie de foot entre amis peut vite se changer en galère absolue. Nous sommes tellement habitués à sortir notre carte bancaire à toute occasion que nous en oublions que certaines activités ne coûtent que de la sueur et d’une bonne bouteille d’eau. Alors enfourchez votre Dahu, et partez pour un petit tour d’horizon des terrains sportifs en libre accès de notre capitale des Alpes.

Les skate parks 🛹

Lorsque la neige fond et que la marche nordique ne séduit pas, les riders doivent se trouver des nouvelles montagnes à dévaler. Pas de remontées mécaniques ni de forfaits aux prix exorbitants dans les skate parks, pas non plus de neige dans le pantalon. Les pentes sont moins longues, mais on fait avec ce que l’on a.

  • Skate park de l’Esplanade, 53 quai de la Graille
  • Skate park de la piscine Jean Bron, 46 boulevard Gambetta
  • Skate park de Seyssinet-Pariset, avenue Pierre de Coubertin

Les terrains de football

Ah, le football roi. Quelle ambition fascinante de naïveté peut-on lire dans les yeux de ces collégiens enivrés par les soirées de football européen, pensant qu’il sera aisé de réunir vingt-deux joueurs pour un match amical. Ne brisez pas leurs rêves en leur expliquant qu’ils seront péniblement quatre à jouer, et indiquez-leur plutôt les terrains suivants.

  • Stade Joseph Guetat à Seyssinet-Pariset. Un terrain synthétique à l’est du complexe, qui comporte des cages de football à 11 comme à 7, ainsi que des paniers de basket et des cages de handball.
  • Parc des Champs-Elysées. Deux terrains en terre (football), et deux terrains en herbe (rugby).
  • Stade des Alpes. Non en vrai c’est une blague n’y allez pas s’il vous plaît.

Les city stades

Les plus techniques (ou peut-être simplement les moins cardio) se tourneront vers les petits frères du football, les city stades. Modernes, pratiques, bien placés, ils sont les nouveaux chouchous des citadins en quête de sueur, et comportent à la fois des cages de football et des paniers de basket. Dans ces lieux de rencontre, nul besoin de venir avec des équipes complètes : des tournois amicaux sont régulièrement organisés. Voyez plutôt.

  • Quartier Jean Macé, 13 rue Henri Tarze
  • Quartier de Bonne, 46 boulevard Gambetta (uniquement basket)
  • Quartier Alliés, Parc Georges Pompidou
  • Quartier Village Olympique, Parc Jean Verlhac (à côté du groupe scolaire Les Buttes)
  • Quartier Paul Mistral, 47 rue de la Solidarité
  • Quartier Malherbe, 6 rue Federico Garcia Lorca

Les courts de tennis 🎾

Ce sont les stars des sports individuels. Briseurs de raquettes, briseurs d’amitié, on ne compte plus les méfaits du tennis. Voici un court libre d’accès à Grenoble, sur lesquels les Roger Federer en herbe se changeront vite en Benoît Paire convaincus.

  • Parc de la Poya. Un terrain en dur

Les boulodromes

Qui a parlé de « faux » sport ? Convivialité bien clichée, précision, puissance, tensions entre les joueurs, tous les ingrédients sont là pour faire de la boule lyonnaise et autres pétanques les sports de demain et les ciments indispensables de notre société froide et individualiste. En voilà du sport, tenez.

  • Jardin du 8 mai 1945, Eaux Claires Pétanque, 28 rue Joseph Bouchayer
  • Parc de La Savane, 19 rue Roger Ronserail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ceci est un contenu sponsorisé.
Pour afficher votre propre contenu, contactez-nous ici : www.ledahu.net/dahu/contact/